Comment bien démarrer en bourse, toutes les informations
#2395
Analyse-Stevepb-Source-pixabay.com_.jpg
Analyse-Stevepb-Source-pixabay.com_.jpg (53.53 Kio) Consulté 124 fois


Comment utiliser l’analyse intermarché dans votre trading ?


Il n’est pas rare d’entendre parler de diversification en trading. Généralement, les traders qui diversifient leur portefeuille ont tendance à obtenir de meilleurs rendements que ceux qui mettent tous leurs œufs dans le même panier. De la même manière, les traders qui n’analysent qu’un seul marché devront faire face à ceux qui regardent plusieurs marchés/actifs en même temps et qui utilisent leurs corrélations pour mieux investir (analyse intermarché).


Analyse intermarché : Utiliser les relations existantes entre les différentes classes d’actifs

En élargissant vos perspectives de trading avec l’analyse intermarchés, vous pourrez profiter d’opportunités plus intéressantes. De plus, vous pourrez mieux protéger vos investissements. En effet, l’analyse intermarché vous permettra de repérer des opportunités de trading plus rentables et plus fiables.

Essayez donc d’analyser les matières premières, les paires de devises, les obligations, les actions et les indices au cours d’une même période. Ainsi, vous aurez une meilleure idée de l’évolution d’un actif particulier en fonction de l’évolution d’autres actifs corrélés. N’oubliez pas que ni les classes d’actifs ni les marchés n’évoluent de manière isolée.

Lorsque deux actifs sont corrélés et qu’ils évoluent dans la même direction en même temps, on dit qu’ils sont « positivement corrélés ». S’ils évoluent dans des directions opposées, ils sont considérés comme « négativement corrélés ».


Ces relations ne sont pas systématiques


Il est important de se rappeler que les relations entre les différentes classes d’actifs évoluent dans le temps en fonction de circonstances particulières comme :
  • conditions économiques,
  • régimes de marché,
  • risques géopolitiques,
  • phase du cycle économique dans laquelle nous évoluons,
  • etc
.

Ne vous fiez donc pas uniquement à ces relations pour investir. Combinez-les avec d’autres informations qualitatives et quantitatives, ainsi qu’avec votre bon sens et un jugement objectif.


Quelques exemples

  • Les décisions de politique monétaire d’un pays affectent directement la devise locale et le marché obligataire. Mais elles impactent aussi les décisions d’investissement et d’embauche des entreprises et donc les dépenses des consommateurs. Par conséquent, le niveau d’importations et d’exportations peut varier affectant ainsi le marché des actions.
  • Puisque de nombreuses matières premières sont libellées en USD, tout mouvement du dollar américain va affecter le prix de ces matières premières. On dit généralement qu’ils ont une corrélation négative. En effet, lorsque l’USD augmente, les matières premières deviennent plus chères pour ceux qui ont des devises étrangères. Par conséquent, la demande a tendance à diminuer et à peser sur le prix – et inversement.
  • Comme le Canada est un grand producteur de pétrole, son économie est fortement dépendante des exportations de pétrole. Ainsi, tout mouvement dans le prix de l’or noir se répercute sur l’attrait du dollar canadien pour les investisseurs étrangers, ce qui va impacter la valeur de la devise locale. Dans ce cas, la corrélation est positive car lorsque le prix du pétrole monte, le PIB du pays est censé mieux se porter tout comme sa devise – et vice-versa.

Trader avec les meilleurs conditions !