Le chemin qui mène au vaccin n’est pas une autoroute à 8 pistes – c’est plutôt le “Camel Trophy”

Twitter
Telegram
Facebook
WhatsApp
LinkedIn
Email

L’Audio du 18 novembre 2020


Télécharger le podcast (.mp3)

En général, ça baisse

Déjà, au niveau des indices, ça baissait un peu partout, mais surtout partout un peu. En fin de séance le S&P500 terminait moins mal qu’au pire de la journée, mais en baisse quand même. Il faut dire que les Retail Sales américains affichaient – ATTENTION TENEZ VOUS BIEN – « la Plus Faible Croissance Sur Six Mois ». Bon. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a de la croissance. Sachant que sortir de la maison pour aller acheter une boîte pour chat à l’arôme poulet est devenu très compliqué, il faut éviter les flics, ne pas oublier le masque, avoir une vraie bonne excuse pour sortir, ne rien toucher, ne regarder personne et rentrer au plus vite, il n’est pas simple de CONSOMMER dans la vraie vie. Pour le reste, il y a Amazon – personnellement, je n’ai jamais acheté autant de conneries sur le net depuis que j’ai découvert Amazon qui livre plus vite que la caissière du supermarché elle tipe ladite boîte pour chat à l’arôme poulet.

Quoi qu’il en soit, hier les marchés se demandaient si les « gens » n’étaient pas – par hasard – en train de consommer moins, de dépenser moins, juste parce qu’ils ont la trouille de l’avenir ou juste parce qu’ils ont perdu leur job. Ce qui semble ridicule de prime abord puisque l’on sait qu’on a un vaccin et que l’on va pouvoir allégrement à nouveau se postillonner dessus dès le printemps prochain – si on se vaccine tous. Mais à la défense du consommateur qui n’est pas Jeff Bezos ou Elon Musk, les chiffres des Retail Sales sont basés sur le passé, un passé où l’on ne savait pas encore si Pfizer et BioNTech et Moderna allaient publier leurs données de vaccins AVANT ou APRÈS l’élection du Dieu Vivant de la Politique qu’est Joe Biden. Ces chiffres pourraient donc être biaisés ou mieux ; pourraient rebondir massivement dès ce mois suivant lorsque tout le monde va se ruer dehors pour acheter des trucs indispensables comme…. Comme… Comme des trucs indispensables.

Ce m’interpelle, quelque part

Donc on s’est rendu compte que :

  • L’économie ne repart pas comme on l’aimerait – peut-être parce qu’il y a quand même un effet de décalage avant que le vaccin circule plus vite que le virus et que tout redevienne normal et le DERNIER JAMES BOND SORTE ENFIN !!!
  • Que l’on était quand même beaucoup monté et que l’on avait anticipé plein de trucs et que maintenant quoi ????
  • Qu’il fallait quand même prendre les profits sur Moderna, parce que certains experts pensent que le meilleur des meilleurs des scénarios est déjà «dans les prix ».
  • On a également pris conscience que le COVID était toujours en train de faire un bordel pas possible un peu partout et que ce n’est pas parce que l’on s’arrose de champagne pour fêter le vaccin qu’il va s’arrêter de bosser.
  • Et pour terminer, il faut quand même avoir un jour dans la semaine où on se repose, sinon on arrive crevé au week-end.

À la fin, les USA étaient en baisse, l’Europe était en baisse – sauf la France qui ne baisse plus ou qui n’arrive plus à baisser. Pour le reste, tout le monde s’excitait sur Palantir parce que la moitié des Hedge Funds de la planète sont en train de prendre des participations dedans – à commencer par Steve Cohen – le type le plus honnête et transparent de l’histoire de la finance et on s’interroge aussi pas mal sur « comment va être intégrer Tesla dans le S&P500 » et si ce n’est pas FINALEMENT le moment d’aller short. Pendant ce temps, NIO a publié des bons chiffres mais le titre baissait quand même after close et puis, surtout, durant la journée d’hier toutes les boîtes qui font dans la pharmacie ou dans la distribution de médicaments se sont faites « AMAZONER ». Amazoner est un nouveau verbe qui vient d’apparaître dans le Larousse et qui veut dire : « se faire défoncer en bourse quand Amazon vient marcher sur ton business ». Oui, Amazon a annoncé que dorénavant, ils se lançaient dans la pharmacie et la vente de médicaments. Autant dire que les CVS et autres Walgreen ont mal vécu l’annonce, mais en même temps, faut comprendre Bezos, il a des frais.

L’Asie dans le doute et la prise de conscience

En Asie on entame la journée de façon plus ou moins hésitante. D’un côté on a Hong Kong et la Chine qui montent en se disant qu’eux, ça va pas mal et que les carnets de commandes sont pleins – à voir le prix des portes-containers qui sont en train de repartir à la hausse. Et pendant ce temps, les Japonais sont plus timorés parce que l’on se rend compte que les cas de COVID explosent toujours et que LES vaccins ne sont pas encore approuvés et distribués et que l’on ne peut pas faire « pause » en attendant que ça vienne. On a donc le Nikkei qui baisse de 0.8% et les deux autres indices qui montent de 0.6%. En conclusion, on aime bien l’euphorie, mais des fois il faut quand même un peu de concret et on donne l’impression d’avoir largement anticipé pas mal de choses.

Du côté de nos deux matières premières préférées, tout le monde s’en fout et il ne se passe strictement rien. L’or se maintient au-dessus de ses supports et donne l’impression qu’il peut – à tout moment – démarrer à la hausse et le pétrole ne fout strictement rien en attendant un signe. On ne sait pas de qui, ni quel type de signe, mais il attend.

Nouvelles du jour

Dans les nouvelles du jour, comme je le disais précédemment, maintenant que l’on sait que Tesla va rentrer dans le S&P500, tout le monde se demande COMMENT on va la faire entrer. Non, parce que c’est la plus grosse introduction dans le S&P de l’histoire et sachant que la repondération de l’indice va indirectement obliger une montagne de gérants de fonds indiciels et autres ETF’s à racheter une montagne de Tesla, ça risque de remuer un peu. Actuellement cela représenterait à peu près 12 à 13% du capital de Tesla, soit 54 milliards de dollars à l’achat. Alors ça fout un peu les jetons. Ceci dit on commence à entendre plusieurs voix qui disent qu’une fois l’intégration faite, on pourra commencer à shorter. Encore. Comme si ça avait marché avant. Tesla sera officiellement membre des 500 dès le 21 décembre, reste à savoir comment ça va se faire.

Autrement dans les appels au secours, on a EasyJet qui vient d’annoncer sa première perte depuis 25 qui demande l’aide des gouvernements. Visiblement l’annonce du vaccin et les multiples réservations pour l’ouverture de la saison à Ibiza n’a pas compensé. Il y a aussi Powell qui a – comme tous les jours réclamé un STIMULUS – mais visiblement les gens qui gouvernent aux USA, on l’air bien plus occupé à brasser de l’air au sujet de leur merdier d’élections que personne ne comprend et dont tout le monde se fout, que de penser à lancer un nouveau stimulus. Et puis, peut-être que je me trompe, mais l’advisor anti-covid de Biden –  le docteur Michael Osterholm – a donné une interview hier et franchement, quand on entend ce qu’il dit – on espère vraiment que le vaccin va arriver vite, sinon on va se retrouver avec une Amérique confinée et des camps de travail pour ceux qui ne veulent pas porter le masque. Et pour terminer, si vous vous demandez ce qui est à la mode dans le monde merveilleux de la finance de Wall Street, tout le monde cherche à acheter de la pharma pendant que la FAA s’apprête à autoriser le 737 MAX à revoler…. Entre l’arrivée du vaccin et ça, Boeing va finir par être à la mode. Pour autant que leurs 737 MAX volent pour de vrai.

Chiffres du jour

Pour les chiffres du jour, il y aura le CPI en Angleterre et en Europe, les permis de construire aux USA et les nouvelles mises en chantier. Il y aura aussi les inventaires pétroliers et Madame Lagarde qui parlera de sa dépression comme tous les jours. Nous aurons également les chiffres trimestriels de Target et de NVidia.

Pour le moment les futures sont en baisse de 0.5% et on a l’air de réapprendre l’orthographe du mot COVID et celui de pandémie.

Il me reste à vous souhaiter une excellente journée et je vous retrouve demain au même endroit et à la même heure.

Thomas Veillet

Investir.ch

“Never under any circumstances take a sleeping pill and a laxative on the same night.”

– Dave Barry

L’article Le chemin qui mène au vaccin n’est pas une autoroute à 8 pistes – c’est plutôt le “Camel Trophy” est apparu en premier sur investir.ch.

from investir.ch https://ift.tt/3lTuTVq

Partager sur twitter
Twitter
Partager sur telegram
Telegram
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Greg
Greg

Trader pour compte propre. Je partage avec vous, des analyses et contenus simplifiés. Je vous invite à nous rejoindre et à partager vos stratégies sur le Forum, avec d'autres investisseurs. Vous devez savoir, qu’investir sur les marchés financiers fait rêver plus d’un, mais n’est pas adapté à tous ! N’oubliez jamais que le risque de tout perdre est permanent.

Articles de Greg »

Laisser un commentaire

Connectez-vous au FORUM

Pas encore de compte? Inscrivez-vous